e-FEMME

Horoscope

GÉMEAUX
22 MAI- 21 JUIN

 

FEUILLETÉS AUX CHAMPIGNONS

Diététique

Notez cet article
(0 Votes)

Le bien-être selon Estelle Lefébure

Le bien-être selon  Estelle Lefébure AFP.

On dirait que les années n’ont aucune emprise sur elle. À 48 ans, Estelle Lefébure arbore un corps élancé et musclé de jeune fille et une peau de pêche. Son secret? Elle le partage avec nous dans «Orahe», un livre qui vient de paraître aux éditions Flammarion. Un ouvrage limpide où elle prodigue des conseils pleins de bon sens et propose des recettes santé et beauté simples à réaliser.

Pourquoi «Orahe»? C’est tout simplement la contraction de deux mots en langue maori: Ora (santé) et Ohe (rames). C’est que l’une des activités sportives de la belle naïade consiste à effectuer des postures de yoga et de Pilates en équilibre sur un paddle flottant!

Depuis quand avez-vous pris conscience de la necessité de mener une vie saine?
Grâce à mon métier de mannequin, j’ai toujours eu la chance de prendre soin de moi. Mais, lorsque mon petit dernier est né, j’ai eu envie d’aller plus loin, de rencontrer des spécialistes de la nutrition comme Bruno Lacroix et du sport comme Yann Le Jeune, mon préparateur physico-mental… Mes règles de vie ont peu à peu changé. J’ai eu besoin d’apporter de l’énergie positive à mon quotidien et d’apprendre à lâcher prise le plus souvent possible.

Qu’est-ce qui vous a poussée à partager vos recettes bien-être et santé?
Toutes ces nouvelles expériences, ces idées pour aller mieux, il m’a semblé essentiel de les partager dans mon livre. Le partage est une des plus belles valeurs. D’autant plus que ce projet est né grâce aux réseaux sociaux. En effet, c’est sur mon compte Instagram que mon éditeur a découvert mes photos de petit-déjeuner et de smoothies.

Il faut du temps pour
se concocter des plats-santé et faire du sport tous les jours. Comment concilier cela avec une journée de travail?
Je suis persuadée que le bien-être est à la portée de tous. On peut faire un break, se recentrer, en écoutant de la musique, en ouvrant la fenêtre, en regardant le ciel ou simplement en éteignant son téléphone portable. Ce n’est pas une histoire de temps, c’est une question de volonté, la volonté de chercher à être heureux.

Quel est votre menu type d’une journée?
Un porridge avec des flocons de céréales sans gluten au petit-déjeuner. Une salade de poulet, avocat et mangue au déjeuner. Des tacos de poisson et grenade au dîner.

Connaissez-vous la cuisine libanaise?
Oui, j’aime beaucoup le mezzé et surtout la purée d’aubergine.

Quels sont vos projets professionnels?
Comme mon livre rencontre un joli succès, je commence à réfléchir à la suite… Par ailleurs, je développe des ateliers Orahe un peu partout dans le monde.

Vous avez un petit garçon de votre dernière union. Le fait d’être à nouveau maman après 40 ans vous a aidée à rester jeune?
Oui, avoir un enfant en bas âge, c’est parfois assez sportif.

Illona, votre fille aînée fait du mannequinat. Est-ce que vous l’encouragez dans cette voie?
Je suis particulièrement fière de ses choix comme de ceux de sa petite sœur.

Appréhendez-vous l’approche de la cinquantaine?
Ce qui m’importe c’est d’être en harmonie avec mon corps et mon esprit. Au fil des années, j’ai appris à cultiver l’intérieur pour embellir l’extérieur. L’être est aussi important que le paraître.

Vous habitez entre Monaco et Saint Barth. Le soleil: ami ou ennemi?
Le soleil n’est pas un ennemi si l’on se protège bien. J’ai toujours dans mon sac un lait solaire tolérance optimale.

Votre geste quotidien de beauté pour…
- Avoir une belle peau? Démaquillage matin et soir avec de l’eau micellaire.
- Avoir de beaux cheveux? L’huile à la lavande qui fait une chevelure lisse.
- Une silhouette ferme et fine? Du sport tous les jours: yoga, natation, paddle ou marche rapide.
- Un contour de l’œil impeccable? Avant de mettre ma crème, j’utilise toujours un sérum aux principes actifs plus concentrés.

Votre tenue vestimentaire de prédilection?
Un jean, de jolies chaussures… Et un foulard-doudou en coton ou en cachemire qui me protège des changements de température.

R.C.

Lu 3671 fois

Laissez un commentaire

(*)Mentions obligatoires

captcha...

Editorial

De l’oxygène S.V.P. Il nous en faut! Celui ou celle qui s’attellent à lire les quotidiens, même en diagonale, ou qui ont la malheureuse idée de s’installer devant le petit écran pour suivre le bulletin télévisé (toutes chaînes confondues) ou encore les talkshows politiques, risquent certainement l’apoplexie, l’étranglement, la chute de tension, la montée de la pression artérielle, l’insuffisance cardiaque ou encore la dépression en bonne et due forme. Ce n’est pas sans raison que les Libanais avalent Xanax, Lexotanil ou autres anxiolytiques et antidépresseurs sans modération. Il faut bien survivre!

SEXUALITÉ

Officiellement, l’homosexualité est interdite au Liban. Tout le monde le sait. Pourtant, lentement mais sûrement, ce tabou commence à sortir de l’ombre et les gays ont désormais leurs lieux de prédilection où ils s’affichent librement. Soirée dans un bar gay? Des découvertes osées et époustouflantes qui montrent une fois de plus que la capitale libanaise à la réputation sulfureuse reste pionnière dans un Moyen-Orient en pleine régression.