e-FEMME

Horoscope

VERSEAU
21 JAN-18 FÉV

 

FONDANT À LA CRÈME DE MARRONS ET AU CHOCOLAT
Notez cet article
(0 Votes)

Berlin, l’Histoire et la modernité

Berlin, l’Histoire et la modernité Youmna Jazzar Medlej

Le nom Berlin vient de Ber, ours en allemand, il remonte au temps où l’empereur allait chasser cette bête dans les parcs de la ville. Son histoire se laisse découvrir au rythme des rues et des bâtiments, partout le passé est omniprésent. La position inconfortable de berlin entre l’Est et l’Ouest, à mi-chemin entre Paris et Moscou, l'a rendue inextricablement liée aux grands événements historiques de l’Europe.

C’est cette coexistence et ce mixage qui rendent la ville si attrayante. Berlin est aujourd’hui l’une des villes les plus dynamiques d’Europe, proposant un large éventail de visites couvrant divers domaines allant de l’histoire, à l’architecture, l’art, le shopping, le théâtre… Sans oublier une vie nocturne au top qui attire bon nombre de jeunes, Libanais compris.

Au XXème siècle, Berlin a connu le fascisme, les dévastations de la guerre, la division au cours de la Guerre Froide, l’érection par le bloc soviétique du Mur et la Réunification. C’est au Checkpoint Charlie, sur la Zimmerstrasse, que la découverte commence. Après l’effondrement du Troisième Reich en 1945, l’Allemagne est un pays occupé. Les quatre zones d’occupation incluant sa capitale Berlin, se regroupent bientôt en deux blocs antagonistes: l’Est sous occupation soviétique devient la République Démocratique Allemande (RDA), tandis que l’Ouest, sous occupation britannique, française et américaine, se constitue en République Fédérale d’Allemagne (RFA). Les différents points de contrôle, checkpoints, établis entre les zones occidentales et orientales, ont reçu des noms de code. Historiquement, le Checkpoint Charlie est le plus connu de 1961 à 1990, il était le principal point d’entrée et de sortie des diplomates, des journalistes et des non-Allemands qui étaient autorisés à entrer en RDA avec un visa d’un jour. Plus dramatiquement, en octobre 1961, les blindés de J.F. Kennedy et de Nikita Khrouchtchev se firent face à un moment critique où le monde a retenu son souffle par peur d’une troisième guerre mondiale.
Aujourd’hui, Checkpoint Charlie constitue une véritable attraction touristique où il est possible pour 2 euros de prendre une photo avec 2 faux militaires, d’acheter des représentations made in China de masques à gaz et de se faire tamponner son passeport. Le musée Checkpoint Charlie est à voir. Il explique les prouesses extraordinaires des fugitifs d’Allemagne de l’Est, l’histoire et les événements du Mur…

À 300 mètres de là, le centre de documentation «topographie de la terreur» évoque les organismes de répression, la persécution des juifs et la résistance des Allemands. En face, un pan original du mur qui coupait le quartier en deux a été conservé. À visiter, la BlackBox qui fournit sur une surface de 200 m² des informations sur l’histoire du poste frontière.

Ne manquez pas à Checkpoint Charlie de déguster le streetfood, comme le Currywurst ou le Doner kebab. Avec des frites!

Youmna Jazzar Medlej

Lire la suite

Lu 1397 fois
Plus dans cette catégorie : « Paris autrement Incredible India! »

Laissez un commentaire

(*)Mentions obligatoires

captcha...

Editorial

La nausée jusqu’à quand?

Où allons-nous? La réalité dépasse la fiction dans cette immense décharge à ciel ouvert nommée Liban.

Voilà sept mois que, grâce à l’incompétence des “représentants” de la nation, nous pataugeons, macérons, marinons, trempons dans les détritus entassés comme autant d’agressions visuelles, odoriférantes et toxiques sur notre santé et notre intelligence. Des hautes montagnes aux vallées escarpées en passant par le bord des routes principales et secondaires, par les ponts, les tunnels, les terrains vagues… Nausée, désolation et puanteur rythment notre quotidien.
C’est infect. C’est abject!

EXCLUSIF

Dita Von Teese, Enchante le Crazy Horse

Sexy en diable, la reine de l’effeuillage vient irradier de sa beauté la scène du Crazy Horse. Pour la première fois, elle participe aussi à la direction artistique de ce show d’avant-garde, et confie ses tenues de scène spectaculaires au couturier Zuhair Murad. Chaussée par Christian Louboutin, elle lance aussi son site internet dédié à sa propre marque de lingerie. Rencontre joyeuse dans les coulisses du fameux cabaret parisien qui célèbre avec audace le glamour de l’esprit pin up…