e-FEMME

Horoscope

BALANCE
23 SEPTEMBRE - 23 OCTOBRE

 

CAKE AU MUESLI
Sommaire

Octobre 2015 N˚268

GUIDES
Livres, Cinéma, Musique
Style: Pour les juniors
Envie: Pas à pas
Mois de Femme

HUMEUR
Portrait
Madameabeyrouth
Ça m’est arrivé

EXPOSITIONS
Ammar Abd Rabbo
Charbel Aoun
Heartland
Jean-Pierre Roc-Roussey
Christoff Baron
Beirut Art Fair

RENCONTRES
Wajdi Mouawad
Carlos Chahine
Zeina Abirached
Lama Tyan

ASSOCIATION
Abdallah Lahoud

THÉÂTRE
Betty Taoutel

ACTUALITÉ
Femmes militantes

BEAUTÉ
Help, j’ai la peau sèche

QUOI DE NEUF
À Paris
Nouvelles boutiques
Fitness
Yoga

TOP VEDETTE
Festival du film à Venise

MODE
Beyrouth en mode arty
Défilés

REPORTAGES
Prêts personnels
Mauvais œil

DÉCORATION
Luxe feutré

ÉVASION
Stockholm

PLEIN ZOOM
Mur des célébrités du groupe Magazine

HOROSCOPE

 

Notez cet article
(0 Votes)

Stockholm, la ville la plus verte d’Europe

Ville verte, ville d’eau, ville de charme et de loisirs, Stockholm ouvre ses bras aux visiteurs. À 20 minutes de l’aéroport d’Arlanda, voilà le centre de la ville prêt à se dévoiler.

 

Le nom de la ville signifie baie de la vapeur en raison de l’abondance de l’eau chaude géothermique présente dans ses sous-sols. L’archipel de Stockholm est composé de 14 îles, 57 ponts et quelques milliers d’îlots, ce qui ne facilite pas l’orientation lorsqu’on visite la ville pour la première fois. L’eau est omniprésente, Stockholm étant bordée par le lac Märalen à l’ouest, la mer Baltique et le gigantesque archipel de Stockholm (30 000 îles) à l’est.

Pour se familiariser avec la ville et la découvrir sous un angle inédit, une excursion en bateau s’impose. À quelques pas de l’hôtel de ville, à l’embarcadère de Stadshusbron, on tombe sur le point de départ de nombreuses croisières à travers les îlots de Stockholm. Une excursion de 2 heures, «Sous les ponts», transporte les touristes près des îles de Södermalm, Djugården, Essingen, et de la vieille ville, Gamla Stan, en filant sous quinze des ponts qui connectent les différentes parties de la capitale. Le bateau vogue sur la mer Baltique et le lac Mälaren, et traverse deux énormes écluses. En fin d’excursion, on passe par le quartier Hammarby Sjöstad, une ancienne zone portuaire insalubre réhabilitée dont l’architecture, les infrastructures, le système de gestion d’eau et des déchets ainsi que l’approvisionnement en énergie ont été étudiés et réalisés dans une optique de développement durable. Métro et tramway sont également disponibles. Le réseau de tramways comprend quatre lignes couvrant 29,3 km.

Du début de l’avenue Norr Mälarstrand, direction l’Hôtel de ville. Cette belle promenade de 4 km de parcs longe les rives du Lac Mälaren, le troisième plus grand lac des 96 000 lacs que compte la Suède, avec ses plages de sable, ses restaurants sur l’eau, ses vues sur le pont de Västerbron, le plus long des 53 ponts qui jalonnent Stockholm. Dans les eaux du lac on peut pêcher le saumon en été, et la truite saumonée à l’automne et au printemps.

On arrive au quartier de Kungsholmen qui abrite la majeure partie des administrations de la ville, comme l’Hôtel de Ville, le Palais de Justice, l’Administration Départementale, la Police… On met le cap sur l’Hôtel de Ville, Stadshuset, reconnaissable de loin à sa tour de 106 mètres de haut, surmontée des «trois couronnes», «Tre Kronor», armoiries de la Suède. Du côté gauche, se profile Hantverkargatan, la Rue des Artisans, qui offre une variété de magasins. L’été, la place est très colorée et animée par son marché de produits agricoles, de fruits et de fleurs.
Stadshuset, construit dans le style romantique suédois entre 1911 et 1923, est le centre politique de Stockholm avec son Conseil d’Administration ainsi que ses institutions administratives. Dans la chambre du conseil se réunissaient jadis les conseils des Vikings pour organiser la ville. C’est ici qu’a lieu le 10 décembre de chaque année la magnifique réception du Prix Nobel avec un banquet dans la chambre bleue et la grande danse dans le Golden Hall, la salle d’or, avec ses mosaïques composées de 18 millions de tuiles d’or. La bâtisse est superbe et offre, à partir de sa tour, un beau point de vue sur d’autres îles de la ville.

Une fois le pont Stadshusbron traversé, on est dans le quartier Norrmalm, le centre-ville moderne et animé de Stockholm qui regorge de boutiques, de grands magasins suédois (N&K, H&M, Ikea…), de cafés et de bureaux. On y trouve aussi le Kungsträdgården, «le jardin du roi», un parc dédié à la culture où des concerts et diverses manifestations sont organisés durant l’été, et où une patinoire est installée en hiver. En 1998, soixante-trois cerisiers du Japon y ont été plantés, ils fleurissent dans la première quinzaine du mois de mai. C’est aussi dans ce quartier que se trouvent la Gare Centrale où s’arrête l’Arlanda Express qui dessert l’aéroport, l’Office du Tourisme et aussi l’Icebar, le premier bar en glace permanent au monde.

Au nord de Norrmalm, Vasastaden se distingue par ses institutions culturelles telles que la Bibliothèque municipale qui attire l’attention en raison de son bâtiment de briques rouges. On suit Drottninggatan, la principale rue commerçante, en direction du nord, pour se retrouver devant Centralbadet, l’ancienne maison du dramaturge August Strindberg et le musée du Vin et de l’Alcool.

Youmna Jazzar Medlej

Lire la suite

 

 

Lu 2527 fois

Laissez un commentaire

(*)Mentions obligatoires

captcha...

Editorial

Chroniques de la vie ordinaire à Beyrouth

Se réveiller en sursaut au son assourdissant des marteaux-piqueurs, ouvrir la fenêtre et humer les odeurs pestilentielles dégagées par les poubelles amoncelées au coin de la rue devant l’immense tour en béton qui a remplacé le jardin de la vieille bâtisse abandonnée.
Remarquer les fils électriques grossièrement enchevêtrés suspendus en l’air.

Déambuler sur les trottoirs éventrés encombrés par divers obstacles ou squattés par les «valets parking». Admirer la valse des citernes bringuebalantes distribuant une eau d’une limpidité douteuse aux citadins dont les réservoirs sont à sec.

EXCLUSIF

«J’ai un caractère bien trempé»

Adolescente, elle faisait déjà la une des grands magazines de mode. Elle est ensuite devenue l’égérie de la marque Burberry entre autres, avant de se lancer dans le cinéma avec de petits rôles d’abord, puis en occupant le haut de l’affiche du film de Jake Schreier «Paper Towns» dans lequel elle interprète Margo, une adolescente fugueuse et mystérieuse à souhait.