e-FEMME

Horoscope

CANCER
22 JUIN- 22 JUILLET

 

POULET RÔTI AU GINGEMBRE ET AUX ÉPICES
Notez cet article
(0 Votes)

Casinos du monde

Casinos du monde D.R.

Le Bellagio - Las Vegas
Ouvert depuis octobre 1998, le Bellagio Las Vegas a été construit sur le site de l’ancien casino Dunes. Inspiré de la station balnéaire du lac de Côme de Bellagio en Italie, le gigantesque casino se distingue notamment par son lac artificiel de plus de 3 hectares situé entre l’hôtel et le Strip, où l’on peut admirer les célèbres Fontaines de Bellagio. Avec plus de mille fontaines qui dansent devant la façade, l’installation qui s’étend sur plus de 300 mètres est l’une des réalisations les plus ambitieuses jamais conçues en termes de complexité chorégraphique et d’échelle. Des concepteurs, musiciens et artistes, sont constamment invités à mettre en scène les fontaines sur des sélections musicales éclectiques. Depuis sa création, le Bellagio est le casino le plus célèbre de Las Vegas, ayant servi de décor au cinéma américain, il reçoit des millions de visiteurs chaque année. Si l’on y vient pour tenter sa chance, il semble que ce ne soit pas uniquement les jeux d’argent ni la perspective de gagner qui font du Bellagio un endroit magique. Les performances aquatiques, du délicat au fantasque en passant par le grandiose, y sont certainement pour beaucoup!

 

Le Hard Rock Casino - Punta Cana
Situé au sud de Punta Cana sur l’une des plus belles plages de l’est de la République Dominicaine, ce casino flambant neuf et qui s’étend sur 45 000 m2 est le plus grand des caraïbes. Le Hard Rock est très américain dans l’esprit et dès le lobby, avec une guitare géante installée derrière la réception, le ton est donné. Des portraits, instruments de musique, disques et objets divers de John Lennon, Mick Jagger, Elvis Presley, Michael Jackson ou encore Bob Marley confèrent à la déco une dimension super Rock and Roll. Avec 421 machines à sous, 41 tables de jeux, un salon privé, une salle de poker, une autre sur les paris sportifs, un club de cigares: le Hard Rock n’a rien à envier à Vegas.

 

Le Mazagan - Maroc
Située sur 250 hectares de paysages naturels, proche d’une plage longue de sept kilomètres, cette somptueuse propriété de style marocain présente des toits en tuiles vertes en parfaite harmonie avec la végétation luxuriante environnante. À l’initiative du Sud-Africain Sol Kerzner, le pape de l’industrie touristique, le palace situé à 100 km de Casablanca a pour ambition de devenir le temple du jeu le plus attractif du Maghreb. Élu le plus beau casino de l’Afrique du Nord, le Mazagan possède 467 machines et une quarantaine de tables de jeux. Avec son agencement étincelant datant de 2009 et sa technologie de pointe, l’établissement est une destination prisée des joueurs africains et européens qui viennent notamment y disputer une étape du World Poker Tour. Et contrairement aux salles bruyantes de Vegas ou de Macao, le Mazagan jouit d’une ambiance relativement détendue au sein d’un cadre oriental brillant et charmant.

 

Le Baden Baden - Allemagne
Élu «le plus beau casino au monde» par Marlene Dietrich, avec ses 150 ans d’histoire, le casino Baden Baden a réussi à allier le jeu, le style et le glamour de manière à créer un ensemble à la fois traditionnel et moderne. La structure principale du casino fut conçue en 1824 et, de l’extérieur, le bâtiment sobre prolonge agréablement la maison thermale et ses élégantes colonnades de style néoclassique. L’intérieur se compose d’une décoration riche et chargée avec une profusion de tapis, sculptures, miroirs, stucs dorés, rideaux et cuivres. L’entrée et l’escalier principal Art Déco, intelligemment rajoutés plus tard, complètent harmonieusement l’ensemble. Ce n’est véritablement qu’au milieu du XIXème siècle que cet antre du divertissement désormais mythique a commencé à gagner une renommée internationale, suite à l’interdiction du jeu en France. Le casino qui servit d’inspiration à Dostoïevski pour son roman «Le Joueur», a vu défiler tout ce que l’Europe comptait de têtes couronnées, d’artistes et de gens célèbres: le roi de Prusse Guillaume 1er, Napoléon III, la reine Victoria, Berlioz, Brahms, Tolstoï. Le charme, la beauté et la noblesse du casino de Baden Baden ont volé la vedette au jeu lui-même!

 

Le Monte-Carlo - Monaco
Véritable joyau du patrimoine monégasque, l’imposant bâtiment de style baroque construit en 1879 par Charles Garnier, le célèbre architecte de l’Opéra de Paris, comprend un atrium entouré de 28 colonnes en onyx, un théâtre à l’italienne et quatre salles de jeux ornées de peintures bucoliques, de tapisseries, de lustres et de dorures. C’est aussi à la même époque que deux tourelles ont été construites à l’entrée principale, ornées d’horloges affichant respectivement l’heure de Monaco et celle de Paris. Le casino possède également une terrasse offrant une vue panoramique sur la Méditerranée jusqu’à la pointe italienne de Bordighera.
La superbe architecture du Casino de Monte-Carlo datant de la Belle Époque a inspiré l’auteur Ian Fleming dans son premier roman de James Bond, «Casino Royale», publié en 1953. Le Casino de Monte-Carlo est d’ailleurs réapparu dans de nombreux films de l’agent 007 tels que «Never Say Never Again» et «Golden Eye».
À L’origine de la fortune de Monaco, ce chef-d’œuvre baroque, ce temple du luxe, représente aujourd’hui ce que Monaco offre de plus raffiné.

 

Le grand Lisboa - Macao
Inauguré en 2007, cet édifice gigantesque de plus de 261 mètres de haut est probablement l’une des constructions architecturales les plus impressionnantes de toute la région asiatique. Derrière sa singulière façade en forme de lotus, au pied du gratte-ciel, une sphère composée d’un million de LED se transforme en kaléidoscope à la tombée de la nuit. Si la structure extérieure est imposante et super moderne, la décoration intérieure s’inspire des styles traditionnels chinois et portugais. Parmi les ornements et la multitude de sculptures exhibées, la statue de Bouddha en jade blanc de plus de 2 tonnes est remarquable.
On compte au Grand Lisboa plus de 800 tables de jeux et un millier de machines à sous. Impressionnant certes, toutefois, le véritable clou du spectacle demeure incontestablement le diamant de 218 carats baptisé d’après le nom de son propriétaire «The star of Stanley Ho». La pierre précieuse d’une beauté exceptionnelle vendue par le joaillier libanais Robert Mouawad à l’homme le plus riche de Macao est exposée de manière permanente dans le lobby du Grand Lisboa. Enfin, quand le jeu n’a pas été fructueux, on peut tenter de se consoler au restaurant 3 étoiles de Joël Robuchon situé au 43ème étage. L’excellent établissement gastronomique offre une carte de plus de 14 000 vins ainsi qu’une vue imprenable sur la ville de Macao.

 

Le Venetian - Macao
Parfaite réplique du casino homonyme de Las Vegas, le résultat est à la hauteur de la démesure américaine. L’hôtel-casino de 229 mètres de hauteur et de 980 000 m2 de superficie peut accueillir plus de 15 000 personnes, abrite 850 tables de jeux, 4 100 machines à sous, 3 000 suites, 350 boutiques, un stade de 15 000 places et une trentaine de restaurants, rien que ça! Exacte reproduction de la cité vénitienne, ce temple du gigantisme, imposant et luxueux, est troublant de réalisme. De la place Saint-Marc aux échoppes du pont du Rialto tout y est: les façades des palais patinées d’ocre, les lampadaires à l’ancienne, les fresques de la Renaissance, les arcades ombragées et bien évidement les canaux qui invitent les touristes à faire un tour à bord des gondoles. The Venetian est en fait une Italie grandeur nature. Plus besoin d’aller dans la botte pour découvrir les pizzas, le café vénitien ou écouter les gondoliers pousser la chansonnette.

Vanessa Madi

Lu 36727 fois

Laissez un commentaire

(*)Mentions obligatoires

captcha...

Editorial

Anne Hidalgo, maire de Paris, souhaite «repenser les espaces de la capitale qui doivent concilier qualité de vie et lutte contre la pollution… Il faut reconquérir l’espace pour les piétons avec de grands aménagements qui nous permettent de mieux respirer.»

Des déclarations qui portent à réflexion… Qui songe à repenser Beyrouth?

EXCLUSIF

L’aventurière des temps modernes

Hardie et déterminée, elle lance en 2007 Akillis, sa marque de joaillerie, n’hésitant pas à rompre les codes feutrés de la haute joaillerie. La création de bijoux a toujours fait partie de sa vie, comme quelque chose d’inné, dit-elle. À mi-chemin entre James Bond Girl et Catwoman, Caroline Gaspard aime se fondre dans la peau de ces personnages pour créer des pièces révolutionnaires. Conversation avec l’intrépide.