e-FEMME

Horoscope

Ai-je fait le bon choix?
otre cœur a choisi. Mais vos signes du zodiaque sont-ils compatibles? Le grand amour est-il au rendez-vous?

 

Notez cet article
(0 Votes)

De la décoration au bouquet

© Eric Chauvin. © Eric Chauvin.

 

ÇA SENT LE BONHEUR!

Éléments de décoration incontournables, les fleurs bénéficient d’une attention particulière. Le choix de celui qui va être chargé de concevoir l’écrin floral de ce jour exceptionnel est donc primordial. Une lourde tâche mais aussi un joli défi à relever pour les fleuristes qui débordent d’imagination afin d’élaborer des décors uniques pour une noce inoubliable.

Luc Gaignard
L’amour de l’épure
Fils et petit-fils d’horticulteurs, Luc Gaignard a grandi parmi les fleurs. Un environnement qui aurait pu le mener à reproduire des atmosphères champêtres. Or c’est le contraire qui s’est produit; le fleuriste se plaît à fleurir les espaces urbains comme des intérieurs qui irradient de poésie.
Des décors floraux épurés et sobres à mille lieues de la profusion qui aurait tendance à étouffer l’espace. Les créations de Luc sont parfaites pour un mariage dans un intérieur design, classique ou neutre. C’est ainsi qu’il œuvre à conférer à un lieu une identité propre et une personnalité singulière. Adepte du «less is more», le créateur privilégie la fluidité d’un décor à l’opulence chargée. Un amour de l’épure qui lui vient peut-être des orchidées dont son père était un grand passionné. D’ailleurs, c’est à lui que l’on doit l’engouement pour cette fleur à la beauté étrange puisqu’en parcourant le monde à la recherche des espèces les plus rares, il a été le premier à initier le goût français de l’orchidée.

Christian Morel
Un fleuriste instinctif
Un centre de table en forme de pièce montée, des décors où les compositions florales rivalisent avec une architecture baroque, Christian Morel a le don de s’adapter à l’environnement. Un mélange subtil de masses de fleurs avec parfois une pointe d’herbes aromatiques, de fruits ou même de légumes. Rien n’arrête la créativité de celui qui se plaît à habiller les lieux de noces comme on vêt la mariée. Ses compositions se retrouvent parfois plongées dans des eaux colorées pour un subtil jeu de transparences sous les yeux émerveillés des convives.
D’une noce champêtre dans la province française au faste d’un mariage princier à Abou Dhabi, Christian Morel sait se plier aux exigences et s’adapter aux goûts des jeunes mariés pour élaborer des décors des plus légers aux plus opulents sans perdre sa touche personnelle. «Je fonctionne à l’instinct!», explique-t-il.

Eric Chauvin
La magie d’un conte de fées
Le Tout-Paris garde le souvenir d’un mariage de conte de fées qui a eu lieu il y a quelques années à l’Opéra de Paris. Le Palais Garnier avait été entièrement privatisé pour un mariage syro-libanais. C’est tout naturellement à Eric Chauvin qu’a échu la responsabilité d’habiller l’intérieur d’un des monuments les plus emblématiques de la ville lumière. L’escalier monumental de l’Opéra était recouvert d’une cascade de fleurs blanches. Une vision de paradis pour les convives! C’est sans surprise que l’on reconnaît la touche inimitable d’Eric Chauvin au mariage du Prince Albert et de Charlène. Sans parler de prestigieuses soirées de gala et d’événements couture pour lesquels il est devenu incontournable.
C’était le cas lors d’un défilé de la Maison Dior où le célèbre fleuriste avait transformé la structure éphémère installée pour l’occasion dans les jardins des Tuileries en une luxuriante forêt tropicale!

Rola Cusson

Lu 921 fois

Laissez un commentaire

(*)Mentions obligatoires

captcha...

Editorial

Osez dire: yes, I do!

Qui dit que les contes de fées sont démodés et has been? Qui prétend que les histoires d’amour – toujours n’ont plus d’adeptes parmi les jeunes filles d’aujourd’hui, libérées et sans complexes?

SEXUALITÉ

Cinquante nuances de fantasmes débridés…

Aujourd’hui, la normalité n’attire plus, d’ailleurs le Kama-sutra, longtemps considéré comme la Bible du sexe inventif, est «has been».