Horoscope

Un baiser pour chaque signe


L’embrasser un peu, beaucoup, passionnément… à la folie. L’embrasser les yeux ouverts ou pas? L’embrasser avec la langue ou sans? Quel baiser fera chavirer votre homme? On vous dit tout.

 

Notez cet article
(0 Votes)

Luc Gaignard

Luc Gaignard D.R.

Le fleuriste de l’épure

Issu d’une «dynastie» d’horticulteurs spécialistes de l’orchidée, Luc Gaignard a évolué dans cet univers féerique depuis sa tendre enfance. Son grand-père et son père sillonnaient le monde à la quête des espèces d’orchidées les plus rares, faisant d’eux des pionniers dans ce domaine, bien avant que cette fleur tropicale ne soit en vogue.

Le jeune Luc grandit sur les bords de Loire où ses terrains de jeux étaient les serres familiales. Plus tard il parfait sa formation auprès de grands fleuristes parisiens avant de s’installer à son compte. De sa vie parmi les orchidées, il a développé un goût prononcé pour le minimalisme. Que ce soit pour ses projets de décoration ou pour ses compositions florales, Luc privilégie une subtile simplicité où la sophistication reste bien présente; pour lui, richesse n’est pas abondance!

«Le bouquet idéal? Celui que l’on remarque. La fleur est une crâneuse. Elle existe pour être admirée. C’est une star. Un bouquet doit être présent, il a un rôle à jouer dans un intérieur, il apporte couleur, fraîcheur et parfum. Un bon bouquet à la maison est un bouquet qui vit, change de couleur, se fane en restant beau jusqu’au dernier jour», assure le fleuriste.

La fleur est peut-être crâneuse, mais notre talentueux fleuriste ne l’est décidément pas. Ce n’est pas parce qu’il a composé des bouquets pour Yves Saint Laurent et continue à élaborer des décorations florales pour les plus grands noms de l’industrie du luxe que le succès lui monte à la tête. Ce passionné des fleurs reste humble et d’une simplicité désarmante.
Outre ses bouquets de la mariée qui s’adaptent à la personnalité de chacune d’entre elles, grâce à son talent de décorateur et sa connaissance des fleurs, Luc Gaignard crée des décors de banquets d’une incroyable magnificence!
Trêve de paroles, les photos parlent d’elles-mêmes!

R.C.

Lu 500 fois

Laissez un commentaire

(*)Mentions obligatoires

captcha...

Editorial

Où est passé le prince charmant?

«Il n’y a plus d’hommes au Liban. Ceux qui n’ont pas quitté le pays ne veulent surtout pas s’engager sur le long terme.» Toutes les jeunes filles candidates potentielles au «oui, pour la vie» reprennent en chœur ce refrain, désespérées de ne pas trouver le bon parti, le mari idéal au grand cœur, amoureux, beau, intelligent, sensible… et doté d’un sens de l’humour qui mettra sourires et éclats de rire dans leur vie.

EXCLUSIF

Édéenne
Une poète de la haute joaillerie

Depuis quelques années, Édéenne a su se tailler une place parmi les grandes Maisons de joaillerie de la Place Vendôme. La créatrice canadienne a acquis une telle notoriété qu’elle s’est vu récemment confier la conception d’une série de bijoux pour fêter les quatre siècles d’existence de Mellerio (dite Meller), la plus ancienne des maisons de joaillerie parisienne.