e-FEMME

Horoscope

SCORPION
24 OCTOBRE -
22 NOVEMBRE

 

SOUPE AUX CREVETTES, COCO ET GINGEMBRE
Sommaire

Novembre 2015 N˚269

GUIDES
Livres, Cinéma, Musique
Style: Corset
Envie de: Broches
Mois de Femme

HUMEUR
Madameabeyrouth
Ça m’est arrivé

EXPOSITIONS
Musée des Arts décoratifs
Maison&objet
Musée Sursock
Salon d’automne à Paris

SPECTACLES
Les Chatouilles
Ballet Béjart - Lausanne

INTERVIEWS
Camille Tarazi
Kangana Ranaut

SIGNATURE
Zeina Kassem

RENCONTRES
Rima Khatib
David Holder
Sarah Doraghi
May Badawi

CULTURE
Lady Cochrane

BEAUTÉ
Les doux yeux
Sous le signe de l’or par Dior

CRÉATEURS
Alessandra Facchinetti
Maison Père
Araz Fazaeli
Stéphanie Coudert

FASHION
Collaborations
Nadia Aboulhosn

TENDANCES
Les In
Défilés

MODES
Les 10 must de l’hiver 2016
Manteaux, capes & co.
Éclosion florale
Guide accessoires

ÉVASION
Jordanie

DÉCORATION
La renaissance d’un appartement bourgeois

CHEFS
Joe Barza / Gérald Passedat

PLEIN ZOOM

HOROSCOPE

Décoration

Notez cet article
(0 Votes)

La renaissance d’un appartement bourgeois

La renaissance d’un appartement bourgeois D.R.

«Le plus de rangements possible, pour le plus d’espace à vivre possible!», lance Camille Hermand. Cette jeune femme qui a su à travers une riche carrière combiner architecture et architecture d’intérieur, reste une femme à l’esprit pratique. Certes elle n’hésite pas à bousculer les codes de la décoration osant des associations originales, mais elle garde toujours en tête l’aspect pratique; ne pas oublier qu’il s’agit après tout d’un lieu de vie et non pas d'un espace figé juste bon à être publié sur papier glacé! C’est bien pour cela que cette jeune architecte est plébiscitée par une clientèle variée.

Un lifting réussi
Cela faisait un demi-siècle que cet appartement situé dans un immeuble années 30 dans le très chic 16ème arrondissement de Paris n’avait plus été rafraîchi. Camille Hermand s’est trouvée donc en charge d’un lourd chantier qui nécessitait plus qu’un simple rafraîchissement. Il s’agissait d’une restructuration entière de l’espace et des revêtements ainsi que la mise aux normes de l’électricité, de la plomberie, de l’isolation phonique et thermique…

L’avantage de cet appartement de 170 m2 est qu’il ne contenait quasiment pas de murs porteurs, ce qui a permis à l’architecte de remanier entièrement la distribution des pièces.
Pour les propriétaires et leurs deux enfants, elle crée trois chambres à coucher avec leurs salles de bains attenantes et un espace à vivre assez spacieux pour accueillir un coin bureau.
L’architecte a commencé par habiller le sol d’un beau parquet fait de larges lattes de chêne clair afin de conférer une certaine chaleur à cet intérieur aux murs d’une blancheur éclatante inondé de lumière grâce aux larges baies vitrées.

Camille Hermand a pris le parti de la légèreté; trois suspensions en verre flottent comme des bulles de savon au dessus de l’élégante table ovale conçue par Eero Saarinen pour Knoll entourée de chaises dessinées par Ray et Charles Eames pour Vitra. Un mobilier dont l’épure est balancée par la présence de la commode ancienne, meuble de famille que les propriétaires ont souhaité intégrer à leur nouvel appartement de style contemporain.
On retrouve les mêmes tons noir et blanc du séjour dans la cuisine où l’îlot central en granit du Zimbabwe sert aussi bien de plan de travail que de table de repas. D’ailleurs, la cuisine a été conçue comme un réel espace à vivre tout comme le séjour. Les placards y conjuguent une finition laquée et un placage en bois.

Afin d’occulter l’écran de télévision et le radiateur, l’architecte a eu recours à une astuce; ceux-ci peuvent disparaître grâce à un panneau coulissant recouvert d’une peinture qui imite un tableau noir sur lequel on peut noter à la craie la liste des courses ou les pense-bêtes.
Une touche d’exotisme cachée vient égayer cet ensemble bichrome: les salles d’eau! Elles semblent flotter sur un fond de papier peint qui évoque une jungle très années 70, créé par Matthew Williamson pour Osborne & Little et baptisé évidemment «Sunbird»!

Dans la chambre d’un des garçons c’est un hommage à Paris et son emblématique Tour Eiffel qu’a voulu rendre Camille Hermand en recouvrant les murs d’un panorama graphique de la ville lumière alors que l’autre chambre arbore un papier peint au décor géométrique dans une ambiance bleu pastel.
Quant à la chambre parentale, on y trouve un magnifique papier peint en guise de tête de lit. Tout un pan de mur abrite une enfilade de placards laqués blanc dont les poignées de portes sont quasiment invisibles laissant à peine deviner cet immense espace de rangement. Dans la salle de bains attenante qui joue la carte du design graphique bicolore, l’architecte a privilégié une douche à l’italienne.

Camille Hermand a su redonner un nouveau souffle à un appartement bourgeois en l’inscrivant dans une nouvelle modernité, le tout sans perdre de vue l’aspect fonctionnel et le confort.
 

R.C.

Lu 1444 fois
Plus dans cette catégorie : « Le luxe Féerie de noël »

Laissez un commentaire

(*)Mentions obligatoires

captcha...

Editorial

Le dialogue qui ne sert à rien

Le dialogue! C’est à croire que c’est un sport national dans les hautes sphères de cette République libanaise en lambeaux! Si les chers représentants de la Nation se plaisent à s’insulter, à échanger injures, menaces et accusations au quotidien, et n’hésitent pas à se vouer ouvertement une haine mutuelle, tous, sans exception, se retrouvent pour proclamer leur attachement à cette «unique planche de salut» appelée dialogue (!) qu’il soit bilatéral, multilatéral, singulier ou pluriel.

EXCLUSIF

Que sont-elles devenues?

Elles ont toutes porté le titre de Miss Liban, mais chacune s’est tracé un chemin qui lui est propre. Nous avons retrouvé les Miss élues entre 2008 et 2014 pour savoir ce qu’elles sont devenues. Au programme: leurs idées, leurs ambitions et leurs impressions sur la situation sociale difficile que traverse le Liban actuellement.