Horoscope

TAUREAU
21 AVRIL - 21 MAI

 

Artichauts frits à la romaine

Fiche cuisine

Notez cet article
(0 Votes)

Artichauts frits à la romaine

Artichauts frits à la romaine D.R.

Carciofi alla giudia, pas très casher
Dans le quartier juif de Rome, devenu l’un des endroits les plus branchés de la capitale italienne, la polémique tourne autour des artichauts frits à la romaine ou l’artichaut à la juive. Cette spécialité / tradition romaine incontournable et vedette du ghetto – l’artichaut est partout dans le quartier juif de Rome, à la carte de tous les restaurants depuis au moins 600 ans – fait la une des médias, depuis que le grand Rabbinat d’Israël a déclaré que cette préparation n’était pas casher, craignant les petits vers qui pourraient rester cachés entre les feuilles…


Artichauts frits à la romaine
- Arracher les premières feuilles violettes de 6 artichauts poivrade jusqu’à la partie tendre des feuilles. Peler la tige avec un économe, couper en deux, puis émincer dans le sens de la longueur en gardant 1 cm d’épaisseur. Plonger au fur et à mesure dans un saladier d’eau fraîche additionnée du jus de 1 citron frais.
- Faire chauffer 1 litre d’huile de tournesol (ou arachide, pépin de raisin), égoutter les artichauts, les fariner en les tapotant pour retirer l’excédent puis les plongez dans la friture à 180°.
- Les égoutter au fur et à mesure qu’ils dorent, les placer sur un papier absorbant. Faire tiédir dans une petite casserole 50 g de beurre avec 2 gousses d’ail haché, du sel et du poivre. Hors du feu, ajouter 1/2 bouquet de menthe ciselée.
- Mélanger rapidement les artichauts frits dans le beurre et servir aussitôt.
«C’est croquant à l’extérieur, moelleux à l’intérieur et goûteux!»
Buon appetito!

Lu 296 fois

Laissez un commentaire

(*)Mentions obligatoires

captcha...

Editorial

Faites votre choix

Réjouissons-nous! Nos élus potentiels ont du talent! Un incroyable talent! Ils sont passés maîtres dans l’art de la séduction… Il suffit de voir leurs faces en format XXL, bien photoshopées, qui ornent les moindres coins et recoins de la ville et du pays pour tomber sous leur irrésistible charme! Il y a le vrai, le faux, le laid, le beau, «le dur, le mou, le gros touffu, le p’tit joufflu»… (avec la permission de Pierre Perret!) Des portraits à faire pâlir d’envie les George Clooney, Brad Pitt et autres beaux gosses.

EXCLUSIF

La danse avant toute chose

Elle a du tempérament, Georgette Gebara, et de l’audace! Celle qui a donné ses lettres de noblesse au ballet libanais a su conserver une incroyable énergie et une surprenante jovialité communicative. Elle vient d’être honorée par le Maqamat Dance Theatre, dans le cadre de la 14ème édition de Bipod-Beirut International Platform of Dance, lors d’une cérémonie qui s’est déroulée au Musée Sursock. Avec des histoires et des émotions plein la mémoire et le cœur, elle raconte son parcours.