Horoscope

BÉLIER
21 MARS - 20 AVRIL

 

L’apéro-cube de Chefclub!

Actualités

Notez cet article
(0 Votes)

Harcèlement scolaire

Harcèlement scolaire D.R.

Le Liban n’est pas à l’abri.
Le bullying ou harcèlement est malheureusement une réalité dans les écoles libanaises. Il peut prendre différentes formes et s’avérer dramatique pour l’adolescent qui en est victime.

L’incident aurait pu très mal se terminer. Il y a quelques semaines de cela, un adolescent de 15 ans, élève dans une des grands établissements scolaires du Liban, a été agressé par deux de ses camarades qui lui ont tendu un piège en l’entraînant à l’extérieur d’une salle de fête. C’est la grand-mère de l’adolescent qui raconte les faits, en détail, dans un message qui a circulé sur les réseaux sociaux. «Mon petit-fils de 15 ans s’est fait tabasser par deux frères, élèves au même collège que lui, et cela suite à une longue période de bullying à l’école», explique-t-elle en préambule. Les deux agresseurs se sont acharnés sur l’ado, lui donnant des coups de pied sur la tête «comme sur un ballon de foot». Fort heureusement pour la victime, une dame qui assiste fortuitement à la scène donne l’alerte et se porte au secours de l’adolescent ensanglanté, avec une autre personne. La jeune victime a été hospitalisée, mais heureusement, le pire a pu être évité. Les autorités ont réussi à interpeler les deux assaillants, qui ont par ailleurs été renvoyés de leur établissement scolaire.
Des scènes de cette violence ne se produisent, heureusement, pas tous les jours au Liban. Mais le bullying, ou harcèlement scolaire, n’en reste pas moins une réalité. Sous ce terme, on retrouve tout ce qui fait référence à une forme d’intimidation, souvent accompagnée de violences physiques, verbales, voire psychologiques, qui se déroulent dans les écoles ou sur les réseaux sociaux, pendant une certaine durée. Il peut s’agir par exemple d’un élève, pris à partie, insulté ou moqué par un certain nombre de camarades, ou encore de bagarres qui deviennent quasi systématiques. Des actes non dévoilés sur fond du silence complice des autres élèves qui n’osent pas s’interposer de peur de faire à leur tour l’objet de représailles. Car les élèves spectateurs participent aussi, inconsciemment, au phénomène, créant un cercle de bullying, par leur attitude passive, ou pire, en en plaisantant. La victime se sent alors encore plus persécutée puisque personne n’intervient en sa faveur. Il faut noter qu’un même adolescent peut jouer plusieurs rôles dans le bullying: celui qui assiste sans intervenir, celui qui par son comportement passif renforce l’agression, celui qui défend la victime de harcèlement, celui qui est agressé et enfin celui qui harcèle.

Jenny Saleh
Lire la suite

 

Laissez un commentaire

(*)Mentions obligatoires

captcha...

Editorial

Applaudisseurs encore et toujours!

Les spectacles électoraux en son et lumière des divers partis se suivent et se ressemblent. C’est à qui affichera le slogan le plus percutant, diffusera l’hymne le plus lyrique (!), excitera le mieux la foule, prononcera le discours le plus tendancieux panaché de promesses fort illusoires et rassemblera le plus grand nombre d’applaudisseurs autour de son zaïm adulé!

EXCLUSIF

La science du bonheur

 

Taches de rousseur sur peau blanche, yeux lumineux, sourire craquant, éclats de rire francs, Ève Tamraz Najjar est à la fois douce et pétulante. La jeune Libanaise qui a eu la chance de figurer cette année à deux reprises sur le listing de Forbes pour les moins de 30 ans est, sans en avoir l’air, une bucheuse qui, malgré le succès galopant venu à sa rencontre, a su rester d’une simplicité touchante.